Comment choisir sa maternité?

Comment choisir sa maternité?

Bonjour !

Voilà, votre grossesse est confirmée ! Une fois passés les moments de joie, il faut s’inscrire dans une maternité, afin de réserver votre place, surtout si vous habitez dans une grande ville.
Vous avez le choix: publique ou privée, niveau de sécurité, confort, etc..

Alors, comment choisir?

Les critères pour choisir sa maternité ne sont pas toujours évidents à déterminer. De nombreux paramètres rentrent en ligne de compte : les conditions de sécurité ( 1, 2 ou 3), le pourcentage de césariennes et épisiotomie, les conditions de transfert en cas de problème, les possibilités de joindre facilement le gynécologue ou la sage femme si vous avez des questions, la présence de matériel et de personnel médical adapté aux conditions de la grossesse.

Voici quelques clés pour bien déterminer votre lieu d’accouchement !

1°) Maternité publique ou privée?

Dans une clinique privée conventionnée ou à l’hôpital public, tous les frais liés à l’accouchement sont pris en charge par la Sécurité Sociale: honoraires du personnel, péridurale, éventuelle césarienne, séjour de quelques jours en maternité, etc. Vous aurez simplement à payer les petits extra, comme la télévision, le téléphone, ou la chambre individuelle. Soyez aussi vigilante, car certains médecins sont en secteur 2, et peuvent demander des dépassements d’honoraires, parfois pris en charge par votre mutuelle. Les petites structures sont souvent plus familiales. Renseignez-vous, et si besoin est, demandez à faire une visite, pour voir si le lieu vous convient :)

A l’hôpital, l’accouchement s’effectue en présence d’une sage-femme. L’obstétricien n’intervient en général qu’en cas de complications (césarienne, forceps, etc..).

En clinique, le personnel est souvent plus disponible, il y a une véritable dimension humaine, et surtout, l’accouchement s’effectue avec le médecin et une sage-femme, ainsi que l’anesthésiste.

2°) Accoucher près de chez moi ou pas?

Pour la majorité des futures mamans, la proximité de la maternité est une priorité ! Évidemment, c’est plus pratique et plus rassurant, pour le jour J mais aussi pour les cours de préparation à l’accouchement. Sans compter que quand le futur papa viendra vous rendre visite, avant ou après le travail, autant faire simple ! Vous éviterez ainsi les embouteillages, les longs trajets, le stress sur la route, etc.

En cas d’urgences pendant la grossesse, cela peut également s’avérer judicieux de ne pas avoir à trop attendre pour une consultation avec votre obstétricien, de même que si bébé arrive plus vite que prévu. Petit conseil: faites le trajet en le chronométrant, pour ne pas être pris au dépourvu;;

3°) Quel niveau de sécurité?

- Niveau 1: cela représente 50% des maternités, elles peuvent prendre en charge les grossesses et accouchements « simples », sans complication ( accouchement par voie naturelle et/ou césarienne. Ces grossesses normales représentent une grande majorité des grossesses.

- Niveau 2:  : elles peuvent prendre en charge des grossesses à risques et les grossesses multiples ainsi que les nouveaux-nés pour lesquels existent des risques. Ces maternités disposent d’une unité de néonatologie qui peut prendre en charge les enfants nés prématurément, mais après 33 semaines de grossesse.

- Niveau 3: elles représentent 10% des maternités, et sont souvent situées dans de grands centres hospitaliers. Elles permettent de suivre en particulier les grossesses à risques (diabète gestationnel, hypertension artérielle, ou quand on a attrape la toxoplasmose pendant, la grossesse, ce qui a été mon cas). Elles peuvent prendre en charge les prématurés nés avant 33 semaines de grossesse, quel que soit leur terme. Elles disposent d’une unité de réanimation néonatale qui permet l’hospitalisation du nouveau-né à la naissance, sans avoir besoin de le séparer de sa mère.

Dans le cas d’une grossesse normale, il n’est pas nécessaire d’accoucher dans une maternité de niveau 3, car toutes les maternités françaises sont en mesure de surveiller des accouchements à la condition essentielle de respecter des normes de sécurité, et surtout, cela empêche les femmes qui en ont vraiment besoin, de pouvoir y réserver une place.

4°) Quelle est la durée du séjour?

La durée du séjour à la maternité varie de 3 à 5 jours, si vous accouchez par voie naturelle, également appelée voie basse. A contrario, si vous avez une césarienne, programmée ou non, vous resterez environ 7 jours. Donc, tout dépendra des circonstances de l’accouchement, de la prise de poids de votre bébé ( le premier jour, il perd jusqu’à 10% de son poids, et devra idéalement l’avoir rattrapé pour être autorisé à sortir).

Mais la tendance est au raccourcissement, afin de s’aligner sur les autres payes européens, notamment grâce au PRADO, le programme d’accompagnement de retour à domicile pour les parturientes: on peut partir au bout de 3 jours, mais 2 visites à domicile d’une sage-femme sont prévues.

5°) Qui va être présent lors de l’accouchement?

En dehors du papa ( s’il a envie d’être présent bien sûr!), chaque bloc obstétrical est formé d’une sage-femme, une aide-soignante, d’un gynécologue-obstétricien, d’un anesthésiste-réanimateur, d’un pédiatre et d’une auxiliaire de puériculture, généralement disponibles 24h/24.

Petit bémol: dans un hôpital, ou dans une maternité effectuant moins de 1500 accouchements par an, seule la sage-femme est d’astreinte, les médecins n’étant pas obligés d’être sur place ( mais doivent pouvoir être sur place en cas d’urgence rapidement). Dans une clinique privée, il y a tout le temps un anesthésiste sur place, ce qui est rassurant et sécurisant.

Pour ma part, dans l’hôpital où j’ai accouché, j’ai attendu la péridurale pendant plus de 4 heures, car il n’y avait qu’un seul anesthésiste présent, et qu’il devait faire 3 césariennes avant de s’occuper de moi!

Si vous êtes une maman solo, les équipes acceptent généralement la personne de votre choix.

6°) Puis-je réserver une chambre individuelle?

Dans une clinique privée, il est possible de réserver une chambre individuelle, avec un lit relevable électriquement ( idéal en cas de césarienne), douches, toilettes séparées, etc.. Dans les autres maternités, où il y à la fois des chambres simples et doubles, les attributions dépendent des disponibilités et de votre état de santé, et vous ne pouvez généralement pas réserver une chambre individuelle. Faites cependant part de vos désirs, et si c’est possible, l’équipe médicale accèdera à vos souhaits !

7°) Après la naissance, puis-je garder mon bébé en peau à peau?

De plus en plus de maternités proposent de laisser le nouveau-né contre vous peu de temps après la naissance, vous permettant de faire mutuellement connaissance. Ce moment privilégié est même recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé: il favorise l’attachement mère-enfant, et provoque la sécrétion d’une hormone, l’ocytocine

Et voilà, maintenant, à vous de choisir le meilleur endroit pour voir naître votre bébé !

Emmanuelle

 

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>