Apprentissage de la propreté: le pot intelligent !

Apprentissage de la propreté: le pot intelligent !

Bonjour :)

Aujourd’hui, il me semble intéressant de faire un article sur la propreté, car je l’expérimente en ce moment avec mon fils, qui a 27 mois: faisons le point :)

Majoritairement acquise entre 2 et 3 ans, parfois plus, elle est à la fois un apprentissage et une étape à franchir, qui peut être relativement longue et qui exige beaucoup de patience.
Basiquement, il s’agit pour le jeune enfant, de faire ses besoins de manière autonome, bien que quelques « accidents » soient inévitables. Cette capacité est liée au développement de l’enfant, et doit se faire en douceur ! Généralement, les filles sont un peu plus précoces que les garçons.

La plupart des parents ont hâte que leur enfant devienne propre. Quoiqu’il en soit, la punition, ou le fait de forcer l’enfant à utiliser le pot, sont à bannir absolument, car il ne faut surtout pas le braquer.

L’enfant commencera à devenir propre la journée, mais continue à dormir avec des couches. Il lui faudra quelques mois supplémentaires pour être propre la nuit: pensez donc à protéger son matelas avec une alèse, en cas de petit accident!

1) Les conditions nécessaires

Plusieurs conditions doivent être réunies pour que l’enfant soit capable de faire ses besoins de manière autonome car la propreté nécessite l’arrivée à maturité sur différents points :

  • la maturité physiologique, liée à la maîtrise du sphincter anal, possible dès lors que l’enfant a entre 18 et 21 mois. Pour maîtriser le besoin d’uriner, l’enfant doit contrôler le sphincter vésical (autour de 2 ans, selon les enfants).
  • la maturité intellectuelle : l’enfant doit anticiper et comprendre la relation logique unissant le besoin/ l’envie de faire ses besoins, les toilettes ou le pot, et le résultat attendu.
  • la maturité affective : c’est à dire, le désir de grandir de l’enfant, et à sa capacité à comprendre ce que l’on attend de lui.

Plusieurs signes indiquent que l’enfant est potentiellement prêt à l’apprentissage de la propreté, tels que:

  • Il a conscience de ce qui se passe lorsqu’il fait ses besoins.
  • Il est capable de dire qu’il en a envie ( et/ou d’anticiper).
  • Il ne mouille plus sa couche pendant son sommeil.
  • Certains disent que dès lors que l’enfant est capable de monter les escaliers seuls, on peut commencer l’apprentissage, car il exerce un certain contrôle de son corps.

2) Apprendre la propreté à bébé

Si votre enfant vous semble intéressé, réceptif, et montre l’envie d’utiliser le pot (ou les toilettes), vous pouvez lui montrer (sans le forcer bien entendu!) où est le pot, et l’asseoir dessus pour tester sa réaction. Certains s’y sentent à l’aise tout de suite, d’autres moins, il faudra donc renouveler l’essai, jusqu’à ce qu’il comprenne ce qu’il faut qu’il fasse.

C’est pourquoi il faut que le pot soit facilement accessible ( dans des toilettes, sans escalier à monter de préférence..). Vous pouvez aussi utiliser un réducteur de toilettes, s’il veut déjà faire comme un grand !

S’il vous accompagne dans la salle de bains ou les toilettes, il aura peu à peu envie de faire comme vous, et il vous sollicitera quand il sera inconfortable dans sa couche souillée.

Autre point important: il est nécessaire d’encourager l’enfant à vous avertir lorsqu’il a besoin d’aller aux toilettes, en le sollicitant souvent, aux moments  » stratégiques », comme par exemple, le matin au lever, après les repas, au moment du coucher. S’il est sur la bonne voie, ne laissez pas votre enfant dans ses vêtements sales, pour lui « donner une leçon »: vous risqueriez de provoquer un blocage.

De notre côté, après un premier essai cet été, qui s’est révélé infructueux, nous avons retenté cet apprentissage lors de son entrée à la crèche en Octobre, car d’une part, il y a des « mini-toilettes » accessibles, et que d’autre part, certains de ses camarades avaient, eux, commencé cet apprentissage. A cet âge, les enfants imitent beaucoup, donc c’était le bon moment !

3) Encourager l’apprentissage par le jeu !

Afin de faciliter cette grande étape, et tenté vainement de le faire s’asseoir sur un pot  » classique », je me suis laissée tenter par ce pot « intelligent ».. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce n’est pas du tout un gadget: c’est simple, depuis qu’il l’a utilisé, mon fils le demande sans cesse !

http://action.metaffiliation.com/trk.php?mclic=P41458558865121&redir=http%3A%2F%2Fwww.bebegavroche.com%2Fpot-intelligent-quax-rose-pastel.html

pot intelligent quax

pot intelligent quax

Ce pot dispose d’un module de son ré-enregistrable, afin d’enregistrer un message d’encouragement personnalisé.

Après avoir utilisé le petit pot, votre enfant entendra ce message de félicitations. Le pot intelligent permet l’apprentissage de la propreté grâce à une interaction ludique entre le parent et l’enfant. Vous pouvez modifier l’enregistrement autant de fois que vous le désirez. Lorsque votre tout-petit s’assoie sur le pot et commence à faire pipi, il entend le bruit de l’eau au bout de 2 secondes. Cela l’encourage à à poursuivre.

Lorsque votre enfant a terminé et se lève, il entendra le message personnalisé, suivie d’une mélodie agréable (10 chansons différentes).
Intelligent potty a un support pour le dos conçu pour que votre enfant puisse mettre ses petits pieds à plat sur le sol. Votre tout-petit adopte automatiquement la bonne position assise.
Des fonctions pratiques telles que le bac amovible et sa résistance aux taches le rend facile à utiliser. Il est également testé et approuvé pour les plus hauts standards de sécurité.

A adopter donc, si vous voulez commencer l’apprentissage de la propreté à votre enfant :)

à bientôt,

Emmanuelle

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>